Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 15:47

Samedi, j’étais invitée ou plutôt, je me suis invitée chez mes parents, bah oui, chez eux, c’est resté un peu chez moi, alors ca fonctionne comme ca. Cette fois encore, j’y suis allée seule, mais si un jour j’apprends pourquoi chéribibi refuse de m’accompagner où que j’aille en ce moment, je vous le dirai, c’est promis. En attendant, ca ne m’empêche pas de m’amuser sans lui et ca c’est le principal, quoique s’amuser c’est pas vraiment le mot qui convient pour ce samedi mémorable !

 

Donc, nous étions en phase de terminer le déjeuner, je venais de finir mon délicieux bavarois exotique quand tout d’un coup, une bouffée de chaleur m’a envahie. L’effet des bouffées de chaleur m’a souvent était raconté par ma mère et je l’observe parfois avec amusement chez mes collègues quinquagénaires qui ouvrent brusquement toutes les portes et fenêtres quand ca monte en elles. Mais du haut de mes trente ans bientôt et encore loin de la ménopause, j’ignorai jusque là l’effet produit à l’intérieur !

 

Après cette curieuse vague de chaleur interne, je me suis retrouvée en moins de trois minutes dégoulinante de sueur des pieds à la tête. Ma tête était trempée, je ne vous parle même pas du brushing qui partait en vrac, digne de Sloane, la copine à Peter, vous connaissez ? En fait, mes cheveux avaient pris la forme des coiffures des années 80 et ca tenait sans même un brin de laque !

Un instant, j’ai pensé à la grippe à la mode, parait-il que les symptômes apparaissent violemment, je me suis donc jetée sur le thermomètre, mais pas de fièvre ! Au contraire, j’avais seulement 36,5° et j’étais frigorifiée.

 

Couverte comme un oignon, je continuai à trembler, j’étais la seule de la famille à réagir ainsi, puis arriva les douleurs abdominales. Je vous passe le nombre d’aller-retour que j’ai dû faire aux toilettes en moins de deux heures, record personnel battu ! La chasse d’eau, n’arrivant même plus à fournir entre deux visites !

Un quart d’heure après le repas, mes parents solidaires ont commencé à souffrir des mêmes symptômes, là, je me suis sentie un peu moins abandonné à mon sort, mais en contrepartie, j’ai dû partager les WC et ce fut difficile d’organiser un roulement qui convenait aux intestins de chacun !

 

Durant un court répit, je me suis assise sur le canapé, face à moi la télé diffusait des images complètement troubles, je sentais bien qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Et j’ai commencé à m’inquiéter un peu en me rendant compte que je ne voyais plus grand chose, j’étais devenu complètement myope en quelques minutes.

 

Après trois tee-shirts trempés et autant de petites culottes à essorer, à l’unanimité nous avons conclu que l’empoisonnement provenait de la cuillerée de champignons dégustés par nous trois le midi. Le restant de la tablée n’en n’ayant pas voulu, la déduction fut rapide.

 

Et, je me souviens bien de la phrase de mon petit frère qui en les regardant au fond du plat, a dit que ces champignons avaient une allure qui ne lui plaisait pas, sur le moment je l’ai pris pour une chochotte mais après réflexion, je constate que son instinct de gastronome est plus aguerri que le mien.

 

Pas affolés pour autant et sans doute un peu inconscients, nous avons attendu que les symptômes disparaissent, sans même consulter un médecin. Et étant donné que six heures après l’ingestion, nous n’étions pas morts, il semblait probable que le mal était passé en nous presque incognito !

Partager cet article

Repost 0
Published by Béa
commenter cet article

commentaires

stephaline 23/12/2009 23:02


et bien .. tu parles d'une aventure .... des champignons cueillis par vous même ou du commerce (ben, c'est que ca fait reflechir tout de même !!!)


Béa 24/12/2009 11:16



Cueillis par mon père, qui pour sa défense et un peu de mauvais foi a juste accusé ma mère de les avoir mal cuisinés ! Dans le genre qui dit mieux ???


Bises et bon réveillon !



Présentation

  • : Le blog de Béa
  • Le blog de Béa
  • : Ma petite vie, au fil des mésaventures... J'ai besoin de vos commentaires et de vos encouragements pour continuer, si çà vous plait, faites le savoir et tous les moyens sont bons. Je compte sur votre imagination !
  • Contact