Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 21:02

boulesAprès une longue hésitation à le recontacter ; un soir de mai un peu énervée par le silence qui s’était instauré entre nous depuis une bonne semaine, je me suis décidée à lui envoyer un message afin d’en savoir un peu plus sur ses intentions. De mon côté, je savais où j’en étais et ce que je voulais mais plus ca allait, plus je perdais confiance en moi et rester face à un mûr me paralysait. Je ne me reconnaissais pas, ce mec me faisait perdre pied en même temps que mes illusions.

Sa réponse ne tarda pas à se faire entendre, il n’attendait rien de moi c’était écrit noir sur blanc et je n’avais rien à attendre de lui. J’ai bien tenté de chercher à travers les lignes un signe d’espoir, mais le monsieur se voulait catégorique, il n’avait pas envie de s’engager pour le moment. Il ne voulait pas de moi, mon égo en a pris un sérieux coup mais ca avait le mérite d’être clair, impossible de trouver un quelconque espoir dans son message, j’ai eu beau essayer de trouver un truc pour me rassurer sur un éventuel avenir commun mais y’avait rien pour me raccrocher. Il avait bien pris le soin de fermer toutes les portes et toutes les fenêtres, pas une lueur à dix milles. Au moins après deux mois et demi de tergiversions, j’étais fixée sur mon sort.

D’un autre coté, un mec qui ne tente pas de m’embrasser entre le premier et le septième rendez-vous, ca aurait dû me mettre la puce à l’oreille… Je trouvais d’ailleurs ça un peu étrange et à force d’en parler avec les copines c’était devenu le thème favori des paris, quand passerait-il à l’action ? Ca en devenait drôle, enfin surtout pour elles… et plus le temps passé, plus les enchères montées. Et pour entretenir l’espoir, je ne trouvais pas de réponse valable à la question qui me revenait sans cesse, pourquoi continuer de voir une personne, de se confier à elle, de l’inviter à diner si on n’en attend rien ? Au moins, cette expérience m’a permis de me découvrir une vocation et je me dis qu’en cas de disette, je pourrais toujours me reconvertir en dame de compagnie.

Après cela, un mois s’est écoulé pendant lequel j’ai gardé espoir qu’il me recontacte, évidemment je n’ai pas bougé, mais rien… mis à part un weekend de juin où il devait se sentir seul et durant lequel j’ai reçu une petite dizaine de textos. Depuis, retour au point mort, personne en vue et plus de perspective de vie amoureuse à court terme, c’est la bérézina enfin presque ou s’est tout comme.

En bref et dans le désordre, je peux vous parler de ce qui a suivi, attention, ca va aller très vite, tout d’abord, une amie m’a parlé d’un de ses collègues merveilleux, charmant, bon parti, l’homme parfait… (à noter que la notion de charme est très relative d’une femme à une autre !). Enfin, un homme bien que je devais à tout prix rencontrer, ce qui fut fait assez rapidement.

Après un verre en ville et deux heures de discussion, je l’ai quitté un peu mitigée. Mon emballement modéré ne s’étant pas décuplé au fil des jours, j’ai préféré jouait les indifférentes pendant la quinzaine qui a suivi. Passé ce délai, j’ai reçu un nouveau message pour un diner en ville. J’ai habillement évincé ce second rendez vous, son engouement n’étant pas vraiment partagé.

 

Le hasard m’a récemment mise à plusieurs reprises sur le chemin d’un beau brun, est-ce que la tendance du foncé va se confirmer cette année, on verra.

Partager cet article

Repost 0
Published by Béa
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Béa
  • Le blog de Béa
  • : Ma petite vie, au fil des mésaventures... J'ai besoin de vos commentaires et de vos encouragements pour continuer, si çà vous plait, faites le savoir et tous les moyens sont bons. Je compte sur votre imagination !
  • Contact