Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 15:46

On a tous déjà vécu ce genre de situation, on est pris sentimentalement (enfin plus ou moins) et un bel inconnu fais irruption dans notre vie au moment où finalement ca tomberait plutôt bien mais contre toute attente, on s’interdit de vivre quoi que ce soit avec.

 

Ca me fait penser à une copine qui a un moment donné avait coupé les ponts avec son homme pour vivre autre chose avec quelqu’un qui semblait lui convenir d’avantage. Elle a bien tenté d’échapper à la vie maritale qu’elle subissait et qu’elle menait un peu à la convenance de son époux, mais celui-ci avait su la rattraper à temps et elle avait fini par mettre de coté la passion pour la raison.

 

Là, j’ai un peu l’impression de vous raconter le remake du dernier film de Stéphane Brisé : « Mademoiselle Chambon » ou bien  l’excellent « Partir » de Catherine Corsini (Perso j’ai préféré le deuxième), mais au final comme d’hab. je vais vous parler de moi.

Alors attention, je vous arrête tout de suite, on est qu’au tout début du film et il n’y a rien de suffisamment croustillant pour l’instant pour écrire le scénario du siècle.

 

Mais faut que je vous raconte quand même…

Ce vendredi matin, j’arrive au boulot et comme très souvent, j’ai l’esprit préoccupé par Chéribibi qui va encore me laisser tomber ce weekend pour un match de foot. Enfin pas grave, je pars toute seule et je vous épargne les détails.

 

Cinq minutes plus tard, installée à mon bureau, j’entends frapper à la porte, c’est le responsable sécurité de l’immeuble qui vient me présenter un jeune homme qui interviendra sur le réseau électrique tout au long de la journée et qui sera donc amener à nous déranger pour effectuer certains contrôles.

 

Ma première pensée un peu déplacée me vint à la vue de son postérieur, je sais c’est totalement puéril mais bon... Vint ensuite très rapidement sa première visite, puis la seconde et très vite ce fut l’heure de la pause. Un moment je me suis quand même demandé si c’est moi qui l’intéressait ou le panneau électrique à proximité car j’ai trouvé qu’il passait beaucoup de temps dans mon bureau par rapport au reste de l’établissement.

Mes collègues sensibles à ce bel âtre, pas entremetteuses pour deux sous et au courant de mes peines de cœur l’invita à venir prendre le café avec nous et je dois vous avouer que je suis rapidement tombée sous son charme (peut être même que c’était déjà fait depuis la première seconde).

Vint ensuite l’heure du déjeuner où je l’ai quitté en me disant vivement 14 heures que je le revois et lorsque 14h arriva, il vint frapper à ma porte pour me dire qu’il partait, sa mission était terminé. Il ne tenta rien et me dit juste au revoir.

 

Depuis cet instant, je suis incapable de travailler et mes pensées ne vont que vers lui…

 

Et voilà, plus rien d’autre à vous raconter, je le reconnais, j’ai été nulle, il était charmant et passionné par la vie, ca se sentait, j’aurai pu craquer je ne l’ai pas fait et maintenant tout ce que j’espère c’est le recroiser très vite…

 

Evidemment je vous tiendrai au courant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Béa
commenter cet article

commentaires

VIOBULLE 29/07/2010 20:15


alors t'en es où?


Béa 30/07/2010 13:29



Alors, après enquête sur facebook par l'intermédiaire de son club de sport, comme quoi on y trouve tout la dessus... et bien j'ai pu voir le jeune homme en charmante compagnie, bien maqué en
somme, donc rien à espérer de ce côté là...


Pour la suite de mes aventures, je vous tiens au courant très vite. J'ai quelque chose sur le feux...



viobulle 03/07/2010 10:41


alors Béa, où en es tu?


viobulle 09/05/2010 11:18


Béa,

c'est cool ça! c'est la preuve que tu es vivante!
tu crois que tu vas pouvoir le revoir ou bien il ne reviendras plus dans ta boite?
gros bisous


Présentation

  • : Le blog de Béa
  • Le blog de Béa
  • : Ma petite vie, au fil des mésaventures... J'ai besoin de vos commentaires et de vos encouragements pour continuer, si çà vous plait, faites le savoir et tous les moyens sont bons. Je compte sur votre imagination !
  • Contact