Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 11:47

Aujourd’hui en France, j’arrive à distinguer trois catégories de patients : les riches qui pourront toujours payer pour se faire soigner, les classes moyennes qui réfléchiront à deux fois lorsqu’on leur proposera une consultation externe au cabinet en ville (d’expérience, je peux vous assurer que l'expression « au cabinet en ville » signifie hors de prix) et les pauvres qui n’iront même plus consulter.

 

Du coté des généralistes, j’en vois deux sortes, ceux qui sont débordés et largement « sur-opérationnels » et puis les autres, qui ressemblent à celui que j’ai choisi par défaut, tout juste compétent en cas de rhume hivernal, pas vraiment surbooké et doté d’une diplomatie primitive.

 

Il y a cinq ans quand j’ai déménagé, c’était déjà l'époque du médecin référent et j’ai fait comme tout nouvel habitant qui débarque, j’ai cherché à savoir chez qui, il était bon d’aller se faire soigner.

On m’a parlé de certains cabinets réputés où j’ai tenté de me créer une petite place dans leur fichier, mais niet. Le mot d’ordre était le même partout, « si c’est pour une urgence, aujourd’hui on a de la place, mais ne revenait pas régulièrement car on ne prend pas de nouveau patient ».

 

Ok, message reçu.

Dans ces conditions, je pouvais bien garder au chaud, la déclaration du médecin référent à faire compléter.

Jusqu’au jour de fièvre suivant où en feuilletant l’annuaire, je suis tombée sur un gentil généraliste qui m’a dit accepter les nouveaux patients. Dans une ville ou tous les cabinets sont pleins, cela m’a un peu surpris mais rassuré sur le moment.

 

Dès le début, son nom totalement imprononçable aurait dû m'arrêter, mais avec le temps, je me suis habituée à me taper la honte à chaque prise de rendez vous. J’ai beau m’entrainer avant d'appeler, j'accroche à tous les coups, dix lettres sans presque aucune voyelle, faut en vouloir... Heureusement, l’avantage de la profession me permet de m’en tirer avec un simple Docteur qui s'intègre très bien dans mon discours.

 

Alors voilà comment ca se passe chez lui, la salle d’attente est presque tout le temps vide et seulement un petit banc permet de s’asseoir, c’est dire comme ce n’est pas vraiment prévu pour être nombreux.

Les premiers temps je me disais, Waouh ! Enfin un médecin qui sait s’organiser dans ces rendez-vous ! Mais après consultation et au regard de l’amabilité qu’il dégage on comprend vite sa petite notoriété.

Un jour, il m’est arrivé de sortir de son cabinet, ordonnance en poche, avant même que ma montre indique l’heure de mon rendez-vous, pas mal, hein ?

 

Bon, au fil de mes visites, j’ai vite compris qu’il ne fallait pas que je tombe gravement malade du jour au lendemain car j’avais beaucoup moins de chance de m’en sortir que la majorité des français avec la même pathologie.

Consciente du problème, j’ai souscrit une assurance vie, ce qui m’a semblait la solution la plus raisonnable sur le moment. Après réflexion, j’ai investi en bourse dans les sociétés pharmaceutiques (en espérant qu’elles avancent très très rapidement dans leurs recherches) et puis ma petite nièce de 7 ans m’a dit :

- Tata, si tu as mal à la gorge, il ne saura peut être pas que tu as une angine !

En effet, c'est un problème, mais ailleurs je vais attendre des heures...

Partager cet article

Repost 0
Published by Béa
commenter cet article

commentaires

boubou 24/12/2009 13:27


Mon médecin généraliste est très très bien! Mais j'habite une petite ville du Sud, donc ça va, on trouve quand même des médecins qui acceptent les nouveaux patients!
Et sinon bienvenue au club : j'ai aussi une nièce de 7 ans etje me régale avec elle!


stephaline 23/12/2009 22:54


mdr !! c'est vrai que les dr, c'est tout une histoire ..
Chez mon généraliste, jamais moins de 2h d'attente dans la salle d'attente (qui porte pour le coup, extremement bine son nom ...)


Présentation

  • : Le blog de Béa
  • Le blog de Béa
  • : Ma petite vie, au fil des mésaventures... J'ai besoin de vos commentaires et de vos encouragements pour continuer, si çà vous plait, faites le savoir et tous les moyens sont bons. Je compte sur votre imagination !
  • Contact