Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 17:04

L’ensemble des muscles de mon corps se souviennent bien de ce que je leur ai fait subir dimanche et doivent m’en vouloir un max car ils s’en donnent à cœur joie pour me le faire regretter à chaque mouvement.

J’ai l’impression d’avoir pris 50 ans en 24 heures, je marche comme ma grand-mère, lever mon bras droit me coûte, ne parlons pas des adducteurs, je me sens incapable de faire quoique se soit… Chéribibi tu es prévenu, je ne peux plus rien faire !

 

Je ne bois plus pour éviter d’aller aux toilettes, je compte mes pas et j'étudie l’intérêt de chaque déplacement, j’ai abandonné les photocopies, je n’envisage même pas de prendre l’escalier sans m’écrouler et j’économise mes restants de force pour être sûre de pouvoir rentrer chez moi ce soir. J’ai vraiment honte de me plaindre car je ne suis pas malade, je suis juste courbaturée, habituellement je m’interdis les pleurnichements mais aujourd’hui je me suis signée une dérogation !

 

C'est décidé, à partir de maintenant, je me baisserai toujours en gémissant mais est-ce que j’arriverai à me retenir d’éternuer pour éviter la contraction de mes abdos, c’est moins sûr surtout si H1N1 débarque.

Quelle idée j’ai eu d’accepter cette virée à l’accrobranche, habituellement je suis si bien dans mon canapé le dimanche après midi, je regrette de ne pas m’être souvenu plus tôt de son confort extraordinaire.

 

J’avais envie de jouer les singes, mal m’en a pris ! Et bien même, en les ayant observés récemment au Zoo, je me rends compte que certaines de leurs techniques m’ont échappées…

Emballée par l’engouement collectif, j’ai suivi la meute de kamikazes qui m’accompagnait et me suis servi en gants et casque bleu (objet rassurant en général…) puis je me suis fait sangler le corps dans un harnais qui m’a maintenu attaché tout le ong du parcours à ce qu’il appelle là bas la ligne de vie.

Je me suis ensuite retrouvée prise dans le feu de l’action, devant ca speedait et derrière ca pressait !
Alors forcément j’ai suivi le rythme effréné durant toute la traversée infernale, je vous avoue à un moment, j’ai cru que tout allait lâcher, la tête était coincée, je ne voyais plus mes pieds, je ne sentais plus mes bras, d’ailleurs je les sens toujours pas. Et à cet instant, je suis même contrainte d'écrire avec mon nez ! Je m’y prends pas mal hein ?

 

Après ce que je viens de vous raconter ca va être dure de vous convaincre d’y aller, pourtant c’était génial, franchement si vous venez de vous embrouiller avec Chéribibi ou belle maman, c’est l’occasion idéale de se vider la tête.
Vous verrez que ca fait un bien fou au corps et à l’esprit, enfin à l’esprit surtout...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

viobulle 28/09/2009 21:58


bon ben oi j'attends des nouvelles!


la bretonne 16/09/2009 18:10

bonjour
oui effectivement tu t'y prends meme pas mal pour une écrivaine avec le nez lol
bisous

NICO 16/09/2009 17:58

BONJOUR BEA MRCI ETRE VENU VOIR MON BLOG IL FAUS PAS AVOIR PEUR DE LAISSER DES COMMENTAIRE A BIENTOT TRES BEAU BLOG

17/09/2009 08:38


Merci beaucoup, j'espère surtout que la lecture vous plait !


Présentation

  • : Le blog de Béa
  • Le blog de Béa
  • : Ma petite vie, au fil des mésaventures... J'ai besoin de vos commentaires et de vos encouragements pour continuer, si çà vous plait, faites le savoir et tous les moyens sont bons. Je compte sur votre imagination !
  • Contact