Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 18:13

Je sors du ciné à l'instant et fallait que je vous raconte tout de suite la séance car il est évident pour moi que dans la mesure du possible les bonnes choses méritent d’être partagées !

 

En cette après midi encore très chaude, j'étais persuadée d'avoir le temps de m'accorder une petite sieste avant d’aller au ciné, tout était calculé sauf le décalage de mon horloge interne plus du tout en phase avec l’universelle. Tout çà pour dire que j’ai failli louper « Partir ».

Il est déjà 15h30 quand j’ouvre les yeux… la séance prévue à 15h50 débute toujours 10 minutes après l’heure annoncée, mais j’habite à une demie heure à vélo du ciné donc il ne va pas falloir trainer.

 

Les spécialistes préconisent souvent une sieste de 15 minutes, ce qui est inconcevable pour moi, étant une lève tôt je m’accorde en général deux heures de repos l'après-midi, enfin dès que je peux. Après c’est vrai qu’il faut aussi que j'en assume les conséquences…

Vous avez sans doute déjà vécu le réveil d’une sieste, à ce moment là, je ne sais jamais quoi faire, j’ai des sensations multiples dois-je aller aux toilettes, boire, manger, vomir ou bien encore rester coucher pour émerger plus facilement, j’ai à peu près tout testé mais rien n’est vraiment efficace. L’avantage c’est qu’aujourd’hui, je n’ai pas eu le temps de me poser toutes ces questions.

15h32, j’avais mon sac, j’étais prête, 15h35 je détache mon vélo toujours rangé en fraude en bas de l’immeuble, je n’ai pas vraiment le droit de le laisser stationner là, mais il ne gène personne.

A partir de là, s’est engagé un marathon sur les bords de Loire, bon un marathon à vélo, ce n’est pas vraiment un marathon mais franchement je crois que j’ai battu un record avec mon beau vélo rose.

Il faut savoir que c’est une bicyclette du début des années 90, sans vitesse, chinée dans une brocante et marchandé pour 12 euros, donc tout est relatif au niveau du matériel et du record de vitesse !

Le temps du trajet, j'ai pu constaté, quelques changement sur ma bécane : les roues étaient moins gonflées que d’habitude, le guidon n’était plus à ma hauteur, l’antivol me barrait un peu les genoux, tout ca depuis que Chéribibi a joué avec.
Conclusion : il ne remet jamais les choses comme il les a trouvées !
Je vous rappelle seulement que Chéribibi est un adulte et non pas un enfant, qu’il approche lui aussi de la trentaine et qu’il faudrait qu’il grandisse (à ce propos si vous avez vraiment des solutions pour çà, je suis preneuse !).

 

15h55, enfin j’étais devant la caissière : « vous êtes juste dans les temps madame ». Je ne suis encore qu'une demoiselle, mais étant aussi aimable que chanceuse, elle échappa au scandale, pas le temps pour ca. Rapidement, me voilà installée dans la petite salle climatisée, ouf, ca fait du bien, c’est aussi un peu pour la fraicheur qu'on va au ciné l'été, non ?

Mais là, il était temps que ca commence, après tout ce que j’avais fait pour être à l’heure, il ne faudrait tout de même pas qu’ils soient en retard…

 

Mon avis est tout à fait subjectif, mais je vous le donne quand même : j’ai adoré.
C’est un film simple sans prétention mais passionné comme je les aime, je suis sûre que vous adorerez et quoi qu’il en soit il ne peut en être autrement !

Là, je déraille complètement, on dirait un despote déguisé en gentille fille, ca doit être la chaleur, faut me pardonner.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Béa
  • Le blog de Béa
  • : Ma petite vie, au fil des mésaventures... J'ai besoin de vos commentaires et de vos encouragements pour continuer, si çà vous plait, faites le savoir et tous les moyens sont bons. Je compte sur votre imagination !
  • Contact